Jaguar XF 3.0D V6 211 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jaguar XF 3.0D V6 211 cv

Message  Jean-Fi le Jeu 18 Fév - 11:03

Voiture essayée:

Jaguar XF 3.0 V6 Diesel 211 cv Portfolio
Options supplémentaires installées:
- Toit ouvrant électrique
- Peinture métallisée
- Phares bi-xénon adaptifs
- Limiteur de vitesse avec garde à distance et assistance au freinage d'urgence
Prix de base: 62.650 €
Prix du véhicule essayé: 67.415 €

La TMC belge se monte à 2.478 € et la taxe annuelle à 702,50 €.



Conditions de l'essai:

Véhicule grâcieusement prêté par le concessionnaire Jaguar de Drogenbos
Essai réalisé le 13 février 2010 après-midi, temps gris et brumeux, température de -2°, vent faible.
95 km parcourus sur autoroute, routes de campagne et nationales.
Vu qu'il faisait assez moche, je n'ai pris que des photos intérieures, en voici une reprise du net pour la couleur de carrosserie:





Essayeur: Jean-Fi


Habitabilité et esthétique


La seule évolution de ce modèle par rapport au modèle précédemment essayé portant sur le moteur et l'équipement, je vous renvoie à mon essai de la version 2.7D en 2008, cliquez ici

La palette de couleurs de l'intérieur a été complétée et se compose maintenant de 7 couleurs de cuirs en deux qualités différentes pour les sièges et 3 couleurs de cuir pour les garnitures avec possibilité de choisir la couleur des points de couture.
Ensuite, le garnissage intérieur est disponible en 5 versions de bois et deux d'aluminium (1 spécifique pour la XF-R)

14 couleurs de carrosserie sont disponibles + 2 réservées à la XF-R.


Performances et agrément moteur.

Par rapport au 2.7D, ce nouveau bloc 3 litres propose une puissance de 240 cv au lieu de 207, mais la version essayée ici est défiscalisée pour la Belgique avec 211 cv, ramenant ainsi la TMC de 4.957 € à 2.478 €. Le tarif à l'achat est identique et Jaguar refuse l'adaptation de la cartographie moteur.

Le bloc V6 diesel de 3 litres de cylindrée dispose de 24 soupapes et développe une puissance de 211 cv grâce à ses deux
turbocompresseurs. Le couple maximal de 500 Nm est atteint dès les 2.000 tpm.

Par rapport au 2.7, ce bloc se révèle plus homogène et l'insonorisation a encore été améliorée. Bien que le régime optimal de couple soit placé 100 tours au-dessus du 2.7, les accélérations sont plus franches et plus directes et cette fois, les sensations sont bien présentes. Dès que vous enfoncez résolument la pédale des gaz, la XF bondit en avant mais sans brutalité. Ca accélère très fort et tout en confort, l'aiguille du compte-tours fait des aller-retours rapides au gré des passages de rapport que l'excellente boîte automatique gère avec douceur et sans aucun à-coup. L'aiguille du tachymètre atteint le 200 en un rien de temps, le 0 à 100 est abattu en 7.1 sec et la vitesse de pointe de 240 km/h est atteinte assez facilement avec juste une petite baisse de linéarité à partir de 220.

Avec ce 3 litres, on ne ressent plus le léger creux au démarrage que j'avais constaté sur la 2,7 litres.

En mode Sport, le passage de rapports via les palettes au volant est toujours un régal tant la boîte est réactive et onctueuse. En mode normal, vous pouvez bien sûr changer également les rapports via les palettes si vous voulez anticiper la gestion électronique. Je ne me suis pas privé de ce plaisir quel que soit le mode sélectionné.

Cette fois, j'ai testé le Cruise Control et je l'ai trouvé très simple d'utilisation, mais je trouve que la relance est un peu lente par rapport à celui qui équipe ma S80. Je n'ai pas eu l'occasion de tester le limiteur de vitesse présent sur la voiture.


Consommation

J'ai parcouru avec cette Jaguar 95 kilomètres sur autoroutes, nationales et routes de campagne en variant très souvent les rapports de boîte et en alternant régulièrement les accélérations et ralentissements. Vu que les routes sont actuellement en très mauvais état, j'ai été plutôt sage dans les essais de tenue de route et de freinage. Au final, j'ai consommé selon l'OdB 8,1 litres au 100. Cette valeur est nettement sous celle que j'avais obtenue avec la version 2.7 plus légère (car un peu moins équipée) mais avec cette fois une conduite plus coulée.
Compte tenu du poids total de la voiture et de son gabarit, c'est un très bon résultat et je pense que je pourrais descendre vers les 7 litres en usage quotidien.


Confort - Equipement

Par rapport à la version Luxury, la Portfolio offre les sièges ventilés et chauffants, une installation audio de niveau supérieur (Jaguar Luxe), le GPS avec DVD et écran couleur, une monte pneumatique en 18 pouces avec une roue de secours de type galette (au lieu du kit de réparation), un cuir plus souple au grain plus fin et perforé ainsi que de la véritable loupe de noyer laquée pour les incrustations décoratives intérieures.

La ventilation des sièges se commande via l'écran tactile central en 3 positions: chauffage-éteint-refroidissement. La température est automatique via le réglage de la climatisation.



On dispose également d'une caméra arrière couplée au détecteur d'obstacles avec simulation de trajectoire et assistance visuelle: dès que la marche arrière est enclenchée, le rétroviseur droit bascule pour montrer le bas de la voiture et l'écran multimédia passe en fonction caméra. L'écran affiche alors deux lignes discontinues correspondant au prolongement de la voiture et deux lignes continues indiquant la trajectoire effective selon le braquage des roues. En plus, des pictogrammes de couleur orange ou rouge représentent des obstacles potentiels, la couleur étant là pour marquer le risque et sa forme. Très bien fait, je préfèrerais tout de même des lignes de trajectoire de couleurs différentes comme chez Lexus. Je pinaille là
Bien sûr, le système est complété par un signal sonore qui devient continu à environ 25 cm de l'obstacle. Comme d'habitude, je déplore que cette marge ne soit pas encore diminuée, ne fut-ce qu'à 10 cm. Ce serait le top niveau.





L'installation audio est complétée par un port USB et une prise auxiliaire pour iPod, les deux se trouvant dans le coffret de rangement sous l'accoudoir central.
J'ai profité de ma visite pour faire un test audio de l'installation haut de gamme Bowers & Wilkins dans une autre voiture. Le rendu sonore est tout à fait excellent et mes craintes sur le type de son des B&W se sont dissipées rapidement. L'intégration du système est vraiment parfaite et la diffusion du son dans l'habitacle est à la hauteur de la réputation de la marque.
Cependant, au vu de la qualité du système Luxe de Jaguar qui équipait la voiture essayée, le supplément de 600 € pour le B&W semblera superflu à la majorité des utilisateurs.


Dans cette version avec les sièges de couleur anthracite, le volant est de couleur gris moyen.




Sécurité

Cette version est équipée de série d'un avertisseur d'angle mort via des pictogrammes lumineux dans les rétroviseurs extérieurs et un avertisseur sonore en cas de risque plus marqué.
Ci-dessous, je rajoute une photo montrant que la visibilité de trois-quart arrière n'est pas des plus optimale, surtout à cause de la ligne descendante du pavillon.




Qualité

Rien à ajouter par rapport à mon essai précédent, cette voiture est quasi parfaite.


Photos supplémentaires

Petit détail que je n'avais pas mentionné: les commandes de réglage des phares et d'ouverture de coffre sont placées sous le tableau de bord côté gauche; pas très pratique et peu visible.
Ensuite, la loupe de noyer laquée est très jolie, mais elle génère beaucoup de reflets, je préfère la finition ronce de noyer mat qui équipe le modèle de base.




Conclusion

J'ai reçu par e-Mail de Jaguar une proposition tarifaire très agressive pour la version d'entrée de gamme (Luxury) avec le 3.0 litres de 211 cv que la marque vient de mettre sur le marché belge. Proposée à 43.250 €, j'ai été évidemment alléché d'où une nouvelle demande d'essai.
Par rapport à ce que je souhaiterais voir comme équipement dans ma prochaine voiture, il a fallu ajouter la peinture métal, le pack rétroviseurs rabattables électriquement, le toit ouvrant électrique, le siège conducteur électrique avec mémoire et le pack chauffage/ventilation des sièges avant. La facture passe ainsi à 50.570 €

Par rapport à la concurrence, c'est un tarif extrêmement attractif, à peine 1.500 € au-dessus d'une Audi A5 Sportback de 163 cv et 6.000 € au-dessus de la Volvo S80 actuelle de 175 ou 183 cv.
Par rapport à une nouvelle BMW série 5, on devrait être environ 7.000 € moins cher (selon la documentation reçue de BMW) affraid


Les Plus

- Ligne extérieure raffinée et sportive
- Confort exemplaire
- Insonorisation parfaite
- Rapport prix/équipement concurrentiel
- Boîte automatique séquentielle fabuleuse

Les Moins

- Seuil de coffre trop haut
- Pas de roue de secours avec l'installation audio B&W.
- Déverrouillage de boîte à gants difficile
- Place aux jambes et garde au toit limitées à l'arrière pour une berline de cette taille
- Teinte gris métal qui ne lui convient pas du tout.
- Forme des phares pas assez agressive

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17019
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum