Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Jean-Fi le Mer 24 Fév - 14:01

Voiture essayée:

Audi A5 Sportback 2.0 TDI 163 cv
Prix catalogue avec les options installées: 48.000 € environ.
Taxe de mise en circulation: 1.239 €
Taxe annuelle: 366,43 €



Conditions de l'essai:

Véhicule prêté par le concessionnaire.
Essai réalisé le 21 janvier 2010, temps pluvieux et gris, routes grasses. Température 2°, vent fort.


Essayeur: Jean-Fi


Habitabilité et esthétique

Après le succès retentissant de l'A5 Coupé qui a inauguré la mode fort plaisante des feux de jour à LEDs, Audi complète sa gamme par une superbe berline au look coupé, comme Opel l'a fait pour l'Insignia, Jaguar avec la XF ou prochainement Volvo avec la S60 millésime 2010.
Esthétiquement, ce n'est pas aussi réussi que la version coupé, mais l'A5 Sportback est tout de même une bien jolie voiture.
La ligne latérale en légère vague rappelle immédiatement la version coupé, mais le hayon tranche radicalement pour la distinguer nettement.

Ne vous y trompez pas, c'est un véritable coupé malgré ses 4 portes. C'est une stricte 4 places et les deux sièges arrière individuels sont séparés par un accoudoir rabattable de grande dimension, le tout permet une ouverture vers le coffre en 40/60. Aucun appuie-tête n'est prévu au milieu, pas plus qu'une ceinture. Les Audi A5 sont homologuées en 4 places au total.

A l'avant, la calandre est bien celle de la coupé avec les mêmes feux de jour qui lui donnent ce regard si sexy et félin une fois allumés. Pas d'illusion à se faire, ces feux sont une option sur le modèle de base et uniquement dans le pack éclairage bi-xénon. Faut douiller.



La ligne du coffre est fine et élégante, pas du tout dans la lourdeur de la nouvelle BMW 5 GranTurismo. Une fois ouvert, le hayon vous propose un volume de chargement de 480 litres avec un grand plancher plat et carré d'un mètre de large. Banquette rabattue complètement, le volume passe à 980 litres, ce qui n'est pas exceptionnel dans la catégorie mais bien suffisant. La hauteur utile du coffre est un peu faible.

A l'avant, on retrouve toute l'élégance sobre des produits de la marque aux anneaux, c'est triste à mourir dans les tons anthracite et noir, c'est beaucoup plus joli avec un habitacle de cuir clair ou bicolore.
La console centrale est très large et légèrement orientée vers le conducteur façon BMW pour la partie verticale. La partie horizontale est tout aussi large avec des tas de commandes disposées autour du levier de vitesse. Je ne trouve pas cela super pratique, mais Audi a rassemblé pas mal de commandes via le système multimédia central (MMI) et la commande principale tombe immédiatement dans la main droite au repos. La lecture approfondie du manuel de bord s'impose tant les menus sont nombreux. Le système est relativement intuitif.
Par rapport à l'Opel Insignia sur laquelle je reprochais son placement, la commande MMI est idéalement positionnée dans l'Audi.



La place pour les jambes est tout à fait correcte à l'avant et le conducteur trouvera rapidement ses réglages pour s'installer confortablement dans des sièges fermes mais offrant un excellent soutien latéral et lombaire. L'option sièges comfort vous permettra d'opter pour des assises plus confortables et ventilées.
A l'arrière, la place est nettement plus comptée alors qu'il n'y a que deux places, mais la forme rabaissée du pavillon a obligé une assise assez basse et on ressent ainsi une impression importante d'enfermement. La taille des montants C est heureusement réduite par la présence de petites custodes en arrière des portes.

Les espaces de rangement à l'intérieur sont de taille moyenne, ni trop grands ni trop petits et la boîte à gants permettra de ranger suffisamment de petites choses.

Afin de renforcer encore l'impression de coupé, les portières ne disposent d'aucun montant de vitre, celles-ci s'abaissent donc automatiquement lors de l'ouverture à l'avant alors que ce n'est pas le cas pour l'arrière. Dans ce cas, les vitres sont simplement "collées" au joint de toit. Bizarre comme solution, cela m'interpelle sur l'étanchéité pendant un lavage au nettoyeur haute-pression.

Du côté des dimensions, l'A5 mesure 4,71 m en longueur, 2,02 en largeur et 1,39 en hauteur pour un poids total en ordre de marche de 1.530 kgs.





Performances et agrément moteur

La voiture essayée était équipée du moteur 2 litres TDi de 163 cv (170 cv hors de la Belgique) et le couple moteur atteint 350 Nm à partir de 1.750 tpm.
Le moteur se révèle très discret au ralenti et jusqu'au régime moteur de 2.500 tpm. Au-delà, on commence à l'entendre mais sans jamais arriver à des valeurs sonores importantes. L'insonorisation globale de la voiture est excellente. Le système Start/stop est fourni de série et le moteur s'arrête automatiquement quand vous êtes à l'arrêt pour redémarrer aussitôt que vous relâchez la pédale de frein.

Le bloc est coupleux pour autant que l'on se maintienne au-dessus des 2.000 tpm, tout à fait habituel pour un deux litres. Dès qu'on pousse le régime et les rapports, il se montre particulièrement volontaire et linéaire pour vous emmener très facilement à des vitesses que la maréchaussée réprouve. Les passages de rapports sont doux et onctueux, la course de la pédale d'embrayage est courte et ferme et le maniement du petit levier de vitesse est précis et aisé.
Que l'on roule calmement ou sportivement, le moteur en a toujours sous la pédale et réagit parfaitement à la moindre sollicitation. Par rapport au 2.0 HDi de PSA, il est plus pointu et nerveux tout en conservant le même agrément de conduite. Avec 27 cv de plus et 100 kilos de moins que notre 307CC, l'Audi A5 peut tout à fait se conduire de façon sportive en offrant un confort de bon niveau à ses 4 occupants.

La vitesse maximum annoncée est de 228 km/h, je me suis contenté de monter jusqu'à 200 avec beaucoup de facilité. Le 160 est atteint tellement vite et en silence que l'option avertisseur de radar risque fort de montrer son utilité. Le chrono annoncé pour le 0 à 100 est de 8"7.
Le moteur est bien sûr équipé de série d'un filtre à particules, émet 137 gr de CO² par km et répond à la norme Euro V.


Consommation

Cet essai a été très court, à peine 20 minutes, je ne peux donc absolument pas donner de valeur pour la consommation réelle. Le constructeur annonce 4,5 l/100 en extra-urbain, 6,5 en ville et 5,2 en combiné. L'autonomie théorique atteindrait 1.250 kms.
Compte tenu des performances et de la sportivité de l'engin, je tablerais volontiers sur un bon 5,5 litres, valeur qui resterait extrêmement raisonnable et permettrait de passer les 1.100 kms avec le plein de 65 litres.


Confort - Equipement

Pour une allemande, j'ai été agréablement surpris par le confort général de la voiture. Les suspensions sont assez fermes mais filtrent relativement bien les irrégularités de la route. Cependant, les nids de poule seront particulièrement à éviter car les secousses sont alors très sèches et la garde au sol relativement faible risque fort de vous causer des soucis de suspensions sur les routes belges.

Les sièges avant sont très bons par leur forme très travaillée et apportent un bon soutien lombaire, mais la fermeté toute germanique est de rigueur, plus que dans la BMW série 5 testée récemment. On est parfaitement installé, carrément coulé dans le siège et la position de conduite est impeccable une fois les réglages corrects trouvés. A l'arrière, les places sont confortables mais encore un peu plus fermes. Les dossiers sont fortement inclinés à cause de la forme du pavillon et on se sent un peu étouffé en étant installé aussi bas par rapport à une vraie berline comme l'A6.
Bien que ce soit une stricte 2 places à l'arrière, la largeur aux épaules côté portière est très comptée et on aura alors tendance à s'installer un peu de biais en appui sur l'accoudoir central. Je ne suis pas sûr que ce soit très confortable pour de longs voyages.
Enfin, la place pour les pieds sous les sièges avant est très restreinte. Combinée à une assise assez basse et un dossier incliné en arrière, on a les genoux dans le dossier avant. Je n'aime pas du tout ce type de position.

Abordons maintenant le côté qui fâche des voitures allemandes: l'équipement de série.
En ce qui concerne la sécurité et l'assistance, tout est dedans. ABS, ESP, airbags de tête, de thorax et rideaux sont également fournis.
Les 4 vitres sont à commande électrique et la climatisation automatique bizone, les commandes au volant pour la radio et l'ordinateur de bord... la dotation est assez complète.

Du côté des options de confort, c'est le contraire. L'A5 de base ne vous propose rien. Si vous voulez du cuir, des décorations imitation bois, une installation radio-CD de meilleure qualité, GPS, téléphone, prise USB ou que sais-je, il faudra passer par la case options et là, accrochez-vous à votre chéquier.
Vous avez la possibilité d'opter pour des packs, notamment le pack Lounge qui offre la sellerie cuir et les sièges électriques sans mémoire.
Les rétroviseurs rabattables électriquement, le cruise control, les fameux feux de jours à leds, les sièges chauffants avec mémoire, l'alarme volumétrique, le radar de parking, les phares au xénon, de simples écrous antivol pour les jantes alu... TOUT est en option.

L'installation audio de base comprend 4 haut-parleurs et se montre assez correcte, sans plus. Moyennant 423 € de supplément, vous pourrez opter pour la version Concert avec 8 haut-parleurs, ampli de 80 watts et 2 lecteurs de carte SD. L'Audi Sound System avec 10 haut-parleurs pour un total de 180 watts vous sera facturé 726 € et le haut de gamme fourni par Bang & Olufsen passe carrément via 14 haut-parleurs et une puissance de 500 watts en 5.1, moyennant un gros supplément de 1.150 €.
La voiture essayée était équipée du modèle Concert et il s'est montré performant et de bonne qualité, mais manque un peu de puissance.



Réaliser une configuration complète sur le site Audi relève du parcours du combattant et il faudra se montrer très attentif car les packs ne sont pas forcément moins chers que les options individuelles. Chez le concessionnaire, c'est pire, la vendeuse a réussi à me compter la sellerie cuir en supplément du pack Lounge comprenant... les sièges en cuir.

Avec un prix de base de 36.000 €, la facture d'une A5 telle que je la voudrais se monte carrément à 45.372 € prix catalogue. Cette configuration choisie comprend en options la sellerie cuir, teinte métal, assistance parking, alarme, crochet de remorquage, boulons antivol, décoration intérieure laurier brun, radio CD concert avec 8 haut-parleurs pour un total de 80 watts, le cruise control, le pack rétros, les sièges électriques comfort ventilés avec mémoire, les phares xénon et feux de jour à leds.


Sécurité

Comme dit plus haut, tout l'équipement sécuritaire standard actuellement dans les berlines se retrouve de série dans l'A5. La tenue de route est irréprochable, la voiture colle à la route en toute circonstance. Les freins sont efficaces et les systèmes électroniques d'assistance veillent au grain. Vu que les routes étaient grasses, j'ai pu constater que l'antipatinage devait souvent réagir, mais j'avais été prévenu que la monte pneumatique de 18 pouces n'était pas destinée à l'hiver.
La direction est précise et le retour d'informations au volant excellent.
Cette voiture vous donne constamment confiance grâce à un caractère très sain tout en vous permettant une conduite très sportive.


Qualité

Audi est actuellement en tête du classement mondial de satisfaction clientèle et occupe les 3 places du podium. En inspectant attentivement la voiture, on se rend vite compte que ce n'est pas par hasard. Tout est parfaitement assemblé, la finition est de qualité exemplaire à part deux ou trois détails anodins comme la trappe qui dissimule le double lecteur de cartes SD de l'autoradio que j'ai trouvée bien fragile.
Les plastiques sont de très bonne facture, le moussé du tableau de bord également et le cuir est de grande qualité au toucher.
La plupart des commandes présentent également un bon niveau. Tout est parfaitement assemblé, l'insonorisation réussie et je n'ai pu déceler aucun défaut marquant, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

La personnalisation de votre Audi A5 est possible dans un très large éventail, via les options évidemment:
11 modèles de jantes en alliage de 17 à 20 pouces, 15 coloris de carrosserie, 5 types d'encarts décoratifs, 3 types de sièges (ordinaire-sport-confort), 4 coloris de cuir uni et 3 bicolore, 5 garnissages tissu et 2 combinés cuir-alcantara.
Seul les sièges comfort présentent un cuir perforé et permettent la ventilation.



Conclusion

Avec cette A5 Sportback, Audi propose toute l'élégance de l'A5 coupé avec la fonctionnalité de l'A4. C'est une voiture que j'adore au niveau de l'esthétique, je l'ai trouvée particulièrement agréable à conduire en ce qui concerne la motorisation et le confort environnemental mais je regrette un peu trop de fermeté dans les suspensions et le confort des sièges.
Essayée dans le cadre du remplacement potentiel de ma voiture, l'Audi A5 Sportback est pour moi un véritable coup de coeur esthétique. Elle est très agréable à conduire sur bonnes routes et trop ferme à mon goût sur revêtement dégradé. La liste d'options kilométrique et surtarifée fait atteindre un montant de facture très élevé, mais la valeur de reprise des Audi et la qualité de fabrication indiscutable en font une sérieuse candidate pour moi.
Malheureusement, Audi ne reprendrait pas la mienne en estimant que mon moteur 2,5 litres AUDI est foutu à 200.000 km. En tant qu'acheteur potentiel d'une motorisation 2 litres AUDI, je trouve l'argument plutôt malvenu.

Cet essai est peu illustré à cause du peu de temps dont j'ai pu disposer, Audi est mesquin à ce sujet, et d'une météo complètement pourrie.



Les Plus

- Esthétique de la ligne
- Qualité de finition irréprochable
- Motorisation volontaire et sobre
- Possibilités de personnalisation
- Feux de jour superbes

Les Moins

- Tarif des options
- Habitabilité arrière
- impression de claustrophobie à l'arrière
- Visibilité vers l'arrière
- Quelques mesquineries d'équipement comme l'alarme et les écrous antivol


Dernière édition par Jean-Fi le Ven 14 Oct - 9:24, édité 2 fois

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17027
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Jean-Fi le Dim 28 Fév - 14:10

Prochain essai: l'Audi A4 avec le même moteur mais en boîte auto séquentielle.

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17027
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Mikasper le Dim 28 Fév - 18:00

C'est rare que j'accroche pas à une Audi, mais l'A5, en berline ou coupé, bof. J'aime pas son profil, trop pépère...

J'préfère nettement l'A4, que je trouve plus sportive et dynamique.
avatar
Mikasper
Accroc
Accroc

Nombre de messages : 3658
Age : 104
Localisation : Au coeur de l'atome mère
Date d'inscription : 21/01/2008

http://www.e-monsite.com/photosadeguster/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Jean-Fi le Dim 28 Fév - 18:58



La photo que j'ai faite ne rend absolument pas, je peux t'assurer qu'en vrai, l'A5 fait plus sport que l'A4

Mais la coupé est évidemment la plus belle

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17027
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Invité le Dim 28 Fév - 20:44

Jean-Fi, y a une grosse erreur technique....dans l'essai......à toi de la trouver.....
allez, dans les performances...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Jean-Fi le Dim 28 Fév - 21:07

Je parie que c'est avec le système Start/Stop, mais c'est ce qu'il me semble avoir constaté.

Edit: OK, PiPhie a vu le régime moteur . C'est pas une erreur, juste une faute de frappe Laughing


Dernière édition par Jean-Fi le Dim 28 Fév - 21:09, édité 1 fois

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17027
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  PiPhie le Dim 28 Fév - 21:09

A mon avis, c'est les tpm

_________________
Hello Invité


Pour tirer le meilleur parti des connaissances acquises, pour en extraire toute la richesse, il importe de ne pas s'y habituer trop vite, de se laisser le temps de la surprise et de l'étonnement. (Hubert Reeves)
avatar
PiPhie
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 12168
Age : 48
Localisation : Pi-World
Date d'inscription : 20/01/2008

http://www.lecrayondor.com/index.php?option=com_datsogallery&

Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Invité le Lun 1 Mar - 9:55

Yes, bien vu PiPhie !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Audi A5 Sportback 2.0 TDi 163 cv

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum