Peugeot 308 1.6 HDi 110 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peugeot 308 1.6 HDi 110 cv

Message  Jean-Fi le Ven 18 Juin - 7:31

Voiture essayée:

Peugeot 308 1.6 HDi 110 cv
Prix catalogue avec les options installées: 24.000 € environ.
Taxe de mise en circulation: 123 €
Taxe annuelle: 243,67 €
Dimensions et poids: 4,276 m de longueur, 1,815 de largeur sans les rétroviseurs (2,038 avec) et 1,498 m de hauteur pour un poids total en ordre de marche de 1.397 kg.




Conditions de l'essai:

Véhicule de courtoisie du concessionnaire Peugeot
Essai réalisé le 12 mars 2010, temps gris, routes sèches. Température 6°, vent faible.


Essayeur: Jean-Fi


Habitabilité et esthétique

Vue de l’extérieur, la 308 ressemble fortement à sa devancière la 307. On remarque essentiellement que les passages de roues se sont musclés sur l’arrière et que la voiture a pris de l’embonpoint. A l’avant, la 308 ressemble comme deux gouttes d’eau à la 207 dont elle emprunte la calandre en forme de grande bouche ouverte avec le capot qui se prolonge vers le bas comme un nez. Les phares anti-brouillards sont maintenant repoussés dans les coins du bouclier et les phares se sont encore agrandis, montant fortement sur les ailes.
Esthétiquement, l’énorme boudin noir qui barre toute la face avant est assez discutable par rapports aux deux blocs séparés que la 307 arboraient dans sa dernière version.

De profil, la 308 a grandi par rapport à sa devancière et ressemble encore plus à la 207. Les passages de roues se sont aplatis à la mode New Edge et la ligne se veut un peu plus agressive en faisant plonger un peu l’avant et en renforçant le bas du bouclier arrière. De ce côté-là, les formes sont plus travaillées et les feux sont agrandis mais sur les ailes pour favoriser la taille du couvercle et dégager ainsi une large ouverture.

Règlementation européenne oblige, les rétroviseurs extérieurs ont grandi également, mais Dieu qu’ils sont moches. L’option du rabattement électrique sera quasi obligatoire sous peine de casse fréquente en ville.

Au final, on pourrait croire à un simple relifting alors qu’il s’agit d’une nouvelle voiture.




A l’intérieur, les changements sont nettement plus marqués. On a gagné en espace et en qualité. Le tableau de bord intègre beaucoup mieux l’écran central de l’ordinateur de bord qui est placé un peu plus bas et la console centrale prolonge de façon plus fluide le tableau de bord en moussé de très bonne qualité. Les ouïes et divers cadrans sont cerclés de plastique imitation inox qui donnent une certaine classe et le revêtement de la console, type aluminium brossé, semble de meilleure facture que dans la 307.

La place réservée aux passagers est globalement de bon niveau, on est assis à l’aise sans être gêné aux entournures. Seule exception comme d’habitude : la place centrale arrière. Cependant, j’ai vu nettement pire dans le même segment. Le dossier central cache un gros accoudoir qui peut s’ouvrir sur un bac de rangement et deux porte-gobelets.

Les sièges avant offrent un excellent maintien, que ce soit dorsal ou latéral. Seul le revêtement me déçoit par son toucher rugueux et désagréable, mais il présente une apparente robustesse qui devrait satisfaire la clientèle orientée vers les prix premium. Personnellement, j’opterais d’office pour le cuir. A l’arrière, c’est du même niveau avec juste un peu moins de soutien général.



Nouveauté par rapport à sa devancière, le toit vitré panoramique. C’est extrêmement agréable en donnant une impression d’espace et de lumière. Un grand store pare-soleil électrique vous permettra de moduler la luminosité à votre guise. La surface vitrée du toit atteint les 1,26 m².

Entre les sièges, l’accoudoir central coulisse d’avant en arrière et dissimule un large coffret de rangement et deux porte-gobelets. Les bacs de rangement dans les portières sont peu généreux en espace disponible, tout comme la boîte à gant.




Avec 348 litres, le coffre est de taille correcte, dans la moyenne du segment, c'est 2 litres de moins que la 307CC. La plage arrière dissimule un bac de rangement que vous pourrez ouvrir soit de l’arrière de la voiture, soit de l’intérieur. Pratique pour y ranger par exemple un grand parapluie facilement disponible.
La banquette est rabattable en 1/3 2/3 mais ne permet pas l'obtention d'un plancher plat. Le volume dégagé ainsi atteint une taille tout à fait respectable. La manoeuvre reste trop complexe: il faut d'abord relever la banquette contre les sièges avant et ensuite coucher les deux dossiers arrière.
Le plancher de coffre peut être relevé et suspendu pour faciliter l'accès au bac de rangement qui cache la roue de secours de type galette. Pas très grand, ce bac vous permettra le rangement de menus objets qui encombreraient inutilement le coffre.
Apparemment, il devrait y avoir moyen de placer une roue de secours de taille normale, cette possibilité devient rare, hélas.




Performances et agrément moteur

La version testée était équipée du moteur 1,6 HDi développant 110 cv à 4.000 tpm et un couple de 240 Nm à partir de 1.750 tpm. Accouplé à la boîte de vitesses manuelles à 6 rapports, il répond à la norme Euro 4. A l'achat, vous pourrez opter pour la même motorisation avec la nouvelle boîte manuelle pilotée, sans embrayage avec commandes séquentielles par palettes au volant. Dans ce cas, le moteur développe 112 cv à 3.600 tpm et le couple augmente à 270 Nm. Cette version répond à la norme Euro 5 et vous coûtera 750 € de plus.

Bien que ce ne soit pas un foudre de guerre, le moteur se montre vaillant et disponible à tous les régimes, du moment que vous restez au-dessus des 1.500 tpm. En-dessous, il aura vite tendance à brouter. Le bloc est très bien insonorisé et se montre particulièrement discret en conduite cool. Au besoin, il réagit à la moinde sollicitation de la pédale des gaz et vous permet d'atteindre aisément les 170 km/h. La vitesse maximale de 190 km/h est atteinte de façon un peu plus laborieuse et la sonorité se montre alors plutôt envahissante mais sans exagération.

La réputation de Peugeot en matière de châssis n'est pas usurpée et cette 308 se révèle très accrocheuse quel que soit le type de revêtement et la vitesse atteinte. Le comportement est sain et très neutre. L'ABS, l'ESP et l'ASR sont de série et se montrent très discrets, il faudra vraiment aller loin pour se rendre compte de l'intervention de l'un ou l'autre système. Dans les virages rapides, la voiture affiche une tendance au tangage assez marquée qui pourrait se révéler gênante voire dangereuse sur des routes en lacets empruntées de façon assez sportive, mais cette motorisation 110 cv ne devrait pas trop vous y inciter.
Dernier point pour ce chapitre: le levier de vitesses est désagréable à manier par sa taille, son ergonomie médiocre et son manque de précision. C'est pour moi le seul gros point noir de cette voiture.




Consommation

Le constructeur annonce des consommations respectives de 4 et 6,2 litres avec une moyenne combinée de 4,8 litres au 100. J'ai parcouru pour ma part 40 kms à un rythme de conduite plutôt exigeant et réalisé ainsi une moyenne de 7 litres. Mon épouse a quant à elle effectué 94 kms avec une moyenne de 5,5. La moyenne des deux mesures donne pile poil 6 litres, ce qui me paraît tout à fait respectable compte tenu des trajets réalisés. Avec son réservoir de 60 litres, l'autonomie effective atteint les 1.000 kms. C'est correct sans pour autant être une qualité marquante. Notre 307 CC fait 6,5 avec un poids supérieur de 240 kilos et 26 cv de plus.


Confort - Equipement

De base, la 308 est correctement équipée mais l'acheteur exigeant devra passer à des niveaux de finition supérieurs pour disposer d'un véhicule vraiment complet. La climatisation bizone, les phares anti-brouillards, l'allumage automatique des phares et des essuie-glaces, le toit panoramique et même la radio CD ne sont pas fournis sur la version d'entrée de gamme appelée Confort. Pour disposer des vitres électriques à l'arrière, il faudra monter au moins au pack Premium.
Via les différents niveaux de finition et les packs d'options, il y a moyen de personnaliser la voiture et d'en faire une compacte ultra-complète, mais le tarif va alors atteindre des sommets, nettement au-delà des 25.000 €.






Sécurité

Toute la panoplie sécuritaire moderne est présente de série, seule l'alarme volumétrique et la radar de stationnement sont en options.
Le freinage est performant et endurant, la visibilité générale est très bonne, le seul bémol viendra du côté arrière gauche à cause du gros montant B qui masque fortement le champ de vision. Petit détail un peu agaçant: l'éclairage de la console et l'écran de l'ordinateur de bord génèrent beaucoup de reflets dans le grand pare-brise.
J'ai bien apprécié la commande séquentielle pour les clignoteurs.

Toutes les places sont équipées d'un capteur de ceinture de sécurité. Un écran de contrôle se trouve au-dessus du rétroviseur intérieur.
Le radar de parking fournit, via l'écran central, 4 niveaux d'alerte de proximité contre 3 dans la 307, mais ne permet toujours pas d'indiquer des distances inférieures à 30 cms environ. C'est insuffisant pour moi et cela rend le système inutile. Bon point, il équipe également l'avant de la voiture.


Qualité

Par rapport à la 307, la 308 a encore progressé au niveau de la qualité de finition. Tout est bien assemblé et ajusté, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les boucliers m'ont semblé très légers et j'ai relevé pas mal d'éclats de peintures dessus alors que la voiture affichait moins de 13.000 kms au compteur. Quelques petits grincements anodins par ci par là viennent un peu ternir le tableau global, mais sans pour autant présenter de défauts marquants.


Conclusion

Nous avons eu cette voiture 24 heures comme véhicule de courtoisie et elle s'est révélée assez plaisante à utiliser. Elle est spacieuse, confortable, bien insonorisée et correctement équipée. Sa consommation est modérée sans pour autant être particulièrement frugale. Sa ligne esthétique est classique et trop peu différenciée de sa petite soeur 207 et de sa devancière 307.

Elle est sécurisante à conduire, même en conduite active et le moteur vous permettra une conduite saine et reposante avec des performances correctes. Pour une famille de 4 personnes, la 308 pourra être un choix raisonnable à la condition de ne pas trop taper dans la liste des options.
Compte tenu d'une ligne qui commence à dater, elle ne fera pas vibrer votre sens esthétique et passera plutôt inaperçue, bien aidée par le nombre impressionnant de 308 mises en circulation. Elle est assurément l'une des stars de Peugeot avec la 207.

Cette 308 sera à mon sens et avant tout un achat raisonnable pour celui qui veut un véhicule pratique qui ne grèvera pas trop son budget.

Gageons que la marque au Lion veillera à ne pas trop dérouter la clientèle fidèle lors de son remplacement, mais je pense tout de même qu'il faudra impérativement donner un style plus personnalisé au nouveau modèle.


Les Plus

- Confort
- Insonorisation
- Tenue de route
- Toit panoramique
- Visibilité arrière
Les Moins

- Levier de vitesse désagréable
- Reflets dans le pare-brise
- Visibilité de 3/4 à gauche
- Tangage
- Coffre limité

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17021
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum