Skoda Felicia 1.3 MPi 55 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Skoda Felicia 1.3 MPi 55 cv

Message  Jean-Fi le Mar 12 Fév - 10:49

Voiture essayée:Skoda Felicia de Mai 1997
Motorisation essence 1.3 MPi 55 cv

Conditions de l'essai:
Essayeur Jean-Fi (internaute)
Origine du véhicule:
Second véhicule de la famille de mai 2001 à décembre 2006, acheté d’occasion 2.500 € et remis pour 1.500 € au garage Peugeot lors de l'achat de la 307 CC.
70.000 kms parcourus sur routes, autoroutes et en ville.





Habitabilité

La Skoda Felicia est la première voiture de la marque construite sous l’ère VW. Cette voiture n’a donc plus rien à voir avec la Favorit qu’elle a remplacée.
Vue de l’extérieur, la Felicia est une voiture assez banale qui affiche une très forte ressemblance avec la Golf 3. Elle utilise d’ailleurs son chassis, moteur et boîte. Quelques éléments extérieurs en sont également repris comme les rétroviseurs, les portières et les feux arrières. Avec ses 3,85 m de long et 1,63 de large, son gabarit est dans la norme du segment occupé par les Peugeot 206, Renault Clio 2, Opel Corsa, Chevrolet Kalos et Citroën C3.

L’habitabilité intérieure est tout à fait correcte et supérieure à la plupart des modèles cités ci-dessus. Seule la largeur totale est inférieure d’au moins 2 cms par rapport à tous ces modèles. A l’intérieur, c’est juste le contraire à cause de l’absence d’airbags, de protection latérale et la moindre qualité des garnissages divers. La place réservée aux jambes est bonne, que ce soit à l’avant ou à l’arrière.



Le coffre est relativement spacieux pour le segment, mais reste limité. La banquette arrière est rabattable en une seule pièce et permet presque d’obtenir un plancher plat. Le seul problème est la manoeuvre: enlever les appuie-têtes, décrocher le dossier, relever l'assisse en sortant les boucles de ceintures et coucher le dossier. Pas pratique du tout. Le pire, c'est remettre les boucles en place.



La position de conduite est bonne malgré l’absence de réglage en hauteur du siège conducteur. Pas de réglage lombaire non plus.


Performances et agrément moteur.

1300 cm³ et 55 cv, c’est pas la gloire, surtout que le poids total n’est pas dans le bas de l’échelle. Le couple de 90 nm est plus que faiblard. Cela se ressent surtout dans les reprises que l’on peut qualifier d’assez nulles. Le moteur démarre au quart de tour, quelles que soient les conditions météo. Il se montre assez sonore, le caractère spartiate de la voiture y est pour beaucoup : matériaux très rigides, insonorisation faible et conception antédiluvienne. La vitesse maxi est de 160 km/h sur autoroute, par vent arrière. A partir de 140, il faut se montrer patient et persévérant pour encore accélérer. Le plancher sous la pédale doit être enfoncé quand je la conduis.



Si on se montre raisonnable avec, c’est une voiture utilitaire qui se contente de faire ce que l’on attend d’elle : arriver à destination sans ennui, tous les jours. Elle est très bien conçue pour respecter les limitations de vitesse sur autoroute. Il ne faut pas oublier d’anticiper les longues côtes, surtout si le coffre est plein.

La boîte de vitesse est correctement étagée, la course de l’embrayage un peu longue et la marche arrière parfois un peu difficile à enclencher.


Consommation

Compte tenu de son rapport puissance/poids (55 cv pour 985 kgs), une moyenne juste inférieure à 7 litres au 100 est une belle performance essentiellement dûe à la conduite calme imposée par sa puissance limitée. Le réservoir de 42 l permet une autonomie approchant les 600 kms. C’est un peu court, mais pour une seconde voiture qui ne sert que pour le boulot, cela suffit. Mon épouse se tape Bruxelles tous les jours avec et est quand même obligée de faire le plein tous les 8 à 10 jours !


Confort

Comme je l’ai dit plus haut, la position de conduite est bonne, mais cela reste une voiture du groupe VW. Tout y est dur, raide et austère. Les sièges sont plus souples que ceux de la Golf de même génération et plus agréables en longs trajets.

Mauvais point pour le revêtement des sièges qui se montre particulièrement désagréable au toucher avec une rugosité incroyable. Les bas nylons de ma femme adorent ! Par contre, le tissu est extrêmement solide. Après 9 ans, aucun accroc ou usure constatée.

L’insonorisation mesquine en fait une voiture fatigante en longs trajets autoroutiers et l’absence de direction assistée en fait une voiture pénible à garer. Le rayon de braquage de 11,2 m n’aide pas beaucoup, on a l’impression de garer un camion. La visibilité arrière est plutôt bonne, meilleure que ses concurrentes actuelles.
Les commandes de chauffage sont bien placées au centre supérieur de la console centrale. Pas d’airco évidemment !
Comme toutes les voitures des pays de l'Est ou Scandinaves, les performances du chauffage sont excellentes. Même chose pour le désembuage de la vitre arrière.



Sécurité

5 ceintures dont 4 à enrouleurs, des pare-chocs en ABS teintés gris foncé dans la masse, et des rétroviseurs blindés, voici complet l’inventaire des aspects sécuritaires. Pas d’ABS, de direction assistée, d’airbags, de système de prétension sur les ceintures, d’anti-patinage. Cette voiture coûtait 7.500 € neuve et nous l’avons achetée 2.500 € alors qu’elle affichait 65.000 kms au compteur, avait 4 ans, 4 nouveaux pneux, nouveau radio-CD et nouvelle batterie. Il ne faut donc pas s’attendre à une pléthore d’équipement.

Essuie-glaces intermittent avec réglage possible, rétroviseurs réglables manuellement de l’intérieur, réglage des phares en hauteur, pré-équipement radio 2 haut-parleurs (pas terribles) et ouverture du coffre de l’intérieur. Vous avez ainsi la liste complète des options. Oups, j’oubliais la peinture métallisée. Même pas un porte-gobelet.
Une boîte à gants de bonne dimension sur le dessus du tableau de bord permet d’y ranger pas mal de trucs.




Qualité

Nous possèdons cette voiture depuis 5 ans et n’avons vraiment pas dû faire beaucoup de frais dessus : les 2/3 du pot d’échappement, le joint de culasse et le vase d’expansion (pêté à cause du joint de culasse), 1 joint de pare-brise, 4 bougies et 2 filtres à air.
Le pare-brise a dû être changé à 120.000 kms, mais cela n’a rien à voir avec la voiture puisque c’est un gravillon expédié par un bus qui en est l’origine.
Je fais la vidange d’huile et le filtre chaque année (tous les 15.000 kms) et la lave tous les 2 mois. A part cela, rien, que dalle, nada. Cette bagnole est increvable. Les coups de caddies, de portière, de pieds…n’ont aucune prise sur elle. Les pare-chocs et la carrosserie sont vraiment blindés. Les rétroviseurs extérieurs supportent sans broncher les accrochages avec les véhicules qui ne connaissent pas les priorités de passage, mon épouse en a cassé quelques uns sans jamais abîmer les siens. Ils sont de la même trempe que ceux de mon ancienne Sierra.
Point de vue solidité, cette voiture s’approche finalement assez bien du char d’assaut.

Nous devrions nous en débarrasser d’ici un an car elle commence à vieillir et se corroder un peu partout, les amortisseurs grincent et les pneus s’usent. Comme je ne veux plus faire de frais dessus et qu’elle ne vaut même plus le prix de son pare-brise, je vais probablement la vendre à quelqu’un pour apprendre à conduire. Je n’espère pas en tirer plus de 500 €.

Edit: lors de l'achat de la 307 CC, Peugeot nous en a donné 1.500 € de prime de recyclage lol!

Un bon point pour la marque, les entretiens ne sont pas trop coûteux. Forcément, il n’y a rien qui puisse causer de panne ou d’usure là-dessus.
Deux petits points noirs :
Le caoutchouc qui garnit les leviers de réglage des rétroviseurs affiche une fâcheuse tendance à se déboîter facilement et l’axe d’emboîtement de la plage arrière est trop fragile.


Conclusion

La Skoda Felicia est une bonne petite voiture bon marché et solide qui convient très bien comme second véhicule. A condition de ne pas être trop difficile sur ses performances et équipements, elle ne vous lâche jamais, n’intéresse pas les voleurs et n’incite pas la jalousie. On ne la voit même pas tant elle est banale. Peu coûteuse en consommation (quoique vu le prix de l’essence actuellement), en entretien et réparation, en taxes et assurances, c’est une voiture que je recommanderais comme premier véhicule pour un jeune chauffeur fauché. Elle ne le décevra jamais.

D’un autre côté, ce n’est pas une voiture qui vous donne envie de reprendre la même. Mon épouse a examiné la Fabia et ne l’a pas trouvée beaucoup mieux, à part les équipements proposés actuellement.

Point de vue confort et performance, nous avons toujours regretté notre Peugeot 205 1.4 Sport cartonnée à 165.000 kms.
La Felicia nous laisse une petite pointe de regret pour sa fiabilité sans faille et sa robustesse, mais sans plus à cause de son côté spartiate. C’est vraiment un véhicule utilitaire fiable et pas cher. Point barre. Ce qui est finalement déjà un gros point positif pour une seconde voiture.
A ce niveau, la Fabia devrait laisser une meilleure impression grâce à son équipement, mais Skoda doit encore faire des efforts sur l'esthétique intérieure.

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17019
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum