Opel Vectra III 2.2 DTi 125 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opel Vectra III 2.2 DTi 125 cv

Message  Jean-Fi le Mer 13 Fév - 7:04

Voiture essayée:
Opel Vectra III 2,2l DTI 125 cv
Finition Comfort

Conditions de l'essai:
Essai réalisé en mars 2004 avec un véhicule de courtoisie de Rent a Car
230 kilomètres parcourus sur route, autoroute et en ville.

Essayeur: Jean-Fi





Habitabilité et esthétique

La version break de la nouvelle Opel Vectra est intéressante par sa taille: la largeur aux épaules est bonne et l'espace réservé aux jambes est généreux, particulièrement à l'arrière. Le coffre, immense, vous propose un plancher bien plat, sauf lorsque la banquette (1/3 - 2/3) est rabattue. Les dossiers arrière ne sont pas protégés.









Les espaces de rangement sont nombreux, ceux des portières étant cependant trop étroits. L'accoudoir central avant cache un double coffret de rangement. Malheureusement, il est situé trop en arrière pour vraiment servir d'accoudoir, et son encombrement rend le frein à main malaisé d'accès. L'accoudoir central arrière cache lui aussi un espace de rangement qui peut également servir de tablette. Une trappe pour les skis y est adjointe. Deux porte-gobelets sont dissimulés dans le bord de la banquette arrière. La boîte à gant est correcte, mais non éclairée. Un petit coffret se trouve sur le côté gauche du tableau de bord, en-dessous de la commande des phares, juste suffisant pour un paquet de bonbons ou de petites babioles. On trouve enfin un espace de rangement avec couvercle pour les lunettes sur la console centrale, près du levier de frein de parking. Le seuil de coffre cache un coffret de rangement pour le triangle, un parapluie ou d'autres trucs plus longs. Des espaces latéraux sont également présents dans les flancs arrières. La plage arrière est en fait un store déroulant qui ne permet donc quasi pas le dépôt d'objets, excepté l'une ou l'autre veste. Gros inconvénient: si vous ouvrez le coffre jusqu'aux sièges avants, ce store doit être enlevé. L'opération est assez aisée, mais aucune possibilité pour le ranger ne se présente. Il vaudra donc mieux laisser ce morceau à la maison. C'est exactement le même système qui est présent dans la Zafira, avec le même inconvénient.




Point de vue esthétique, je qualifierais cette voiture de banale, sauf pour la malle arrière que je trouve assez réussie. Elle est très semblable à celle de la Saab 9-3 Aero, on s'y tromperait. La ligne générale est typique du design New Edge, inauguré par Ford avec les Ka et Focus. Les ailes présentent d'ailleurs le renflement de carrosserie de la Focus. La proue est haute et imposante avec de grands phares assez larges et des pare-chocs lisses, visiblement très sensibles aux coups donnés sur les parkings. Les vitres latérales présentent une faible hauteur, à cause de la ligne de caisse qui est assez élevée. A l'intérieur, cela donne une impression d'étouffement que je n'aime pas du tout. Il est quasi impossible de rouler coude à la fenêtre, à moins de monter le siège au maximum: grandes jambes interdites.





Performances et agrément moteur.

J'ai parcouru 230 kilomètres avec cette voiture; c'est peu pour une longue analyse. Le moteur est un 2,2l DTI de 125 ch (92 kw), avec un couple de 280 Nm de 1.500 à 2.750 tm. Cela pousse très bien quand vous êtes au-dessus des 1.500 tours jusqu'aux 4.000 tours. Les accélérations sont franches, mais les pneus avant en souffrent (pas d'antipatinage). Les reprises sont excellentes compte tenu du poids et du gabarit de la voiture. La boîte de vitesse est un peu dure, et les changements de vitesse s'en ressentent en manquant d'homogénéité. Sous les 1.500 tours, le couple est absent, le moteur broute et pas question de rouler sur la compression à un régime de 1.000 tours. Dans les bouchons, cette voiture en est pénible à conduire au pas. Le moteur est correctement insonorisé. Son bruit aigu commence à se montrer envahissant vers les 3.500 tours, sans cependant devenir pénible. Le compartiment moteur est très encombré, je plains le mécanicien qui doit travailler là-dessus, mais ce phénomène est général sur les voitures actuelles. Je pense qu'essayer le 1,9l 110 kw serait intéressant pour comparer et fiscalement, le 1,9l est plus léger (en Belgique en tout cas).




Consommation

Sur le kilométrage effectué, j'ai consommé 6,8 litres de moyenne aux 100 km. Je trouve que c'est un peu trop, me référant en cela à mon 2,5l habituel qui fait un demi litre de moins pour une voiture nettement plus lourde (Volvo S80, voir mon essai). Le réservoir de 60 litres devrait permettre une autonomie correcte, sans plus. Je pense que le 1,9l devrait mieux s'en sortir.


Confort - Equipement

La voiture dont je disposais était assez spartiate en équipement:

- autoradio CD 4 HP (de qualité médiocre, comme souvent pour les haut-parleurs d'origine),
- ordinateur de bord avec écran monochrome (petit et peu lisible, mais très complet quant aux informations fournies),
- climatisation à réglage séparé gauche-droite,
- lève-vitres avant électriques (pas les arrière, c'est mesquin à ce prix !),
- dégivrage du pare-brise via la climatisation,
- rétroviseurs électriques chauffants (non rabattables de l'intérieur),
- commandes au volant pour la radio,
- balayage intermittent réglable pour les essuie-glaces.

Les sièges avant disposent d'un réglage lombaire. Les sièges sont fermes, très fermes, trop fermes. C'est une allemande ! Le confort est correct, sans plus. Le soutien est bon, le tissu de recouvrement des sièges est désagréable au toucher, mais présente un aspect robuste. Les places arrière sont similaires en confort, mais pas de réglage lombaire (jamais vu sur une voiture par ailleurs !). Je ne voudrais pas faire 5 ou 600 kilomètres d'une traite avec des sièges aussi durs. La place arrière centrale: ce n'est pas une place ! Il est impossible de rester assis là-dessus, c'est tout plat et extrêmement dur. L'accoudoir fait dossier et est proéminant. Un tabouret aurait été plus confortable. Je trouve que qualifier ce type d'assise de 5ème place est un mensonge éhonté et ce n'est pas la première voiture sur laquelle je constate cela (voir mon essai de la Mégane ou allez voir la nouvelle Golf, les Citroën C2 et C3, ...la liste est longue). Certains me répondront que je suis difficile, mais je roule beaucoup, et dans une S80 qui est une référence point de vue confort. Cependant, la Vectra est une voiture dont le prix devrait laisser envisager un autre niveau. Acceptable sur une Corsa, mais pas sur une Astra ou une Vectra.






Visuellement parlant, l'intérieur est triste à mourir. Des angles droits, des baguettes plates, de simples boutons, du gris et de l'imitation alu. Bof bof bof, l'austérité germanique dans toute sa splendeur. C'est robuste et fonctionnel, tout est correctement placé (sauf le frein de parking) et c'est tout. Aucun plaisir visuel, je crois que les allemands ne comprendront jamais que le plaisir des yeux joue aussi dans le plaisir de conduire. Petit gadget pratique: la télécommande permet de déverrouiller la voiture en 2 temps; portière conducteur seule, puis le reste. Elle permet également de baisser ou remonter les vitres avants. Les deux générations précédentes présentaient un confort général nettement supérieur, mais un peu moins d'espace intérieur. La Zafira fait également nettement mieux.


Sécurité

Quatre freins à disques -ventilés à l'avant-, pneus de 215/16/55 indice R, airbags avant, latéraux et rideaux pare-éclats, ceintures rétractables, 4 appuie-tête réglables (pas pour la place centrale arrière), 5 ceintures à enrouleurs et ABS; la sécurité est assurée correctement pour ce segment.

La visibilité 3/4 arrière est totalement nulle à cause des appuie-tête arrière, des petites vitres de custode trop enfoncées et de la hauteur des portières. Faire un créneau relève de l'exercice de divination, même avec le rétro droit braqué vers le sol. Et vu l'encombrement de la voiture, faut s'entraîner avant d'aller se garer en ville. Je peux pourtant me targuer d'être un champion des manoeuvres, même avec une remorque ! Les pare-chocs présentent visiblement une faible résistance aux chocs, mais c'est probablement dû aux normes actuelles de protection des usagers faibles. Les boucliers avant intègrent des anti-brouillards de bonne dimension.

La tenue de route est excellente, les prises de roulis en virage rapide sont minimes, le freinage est performant (j'ai pu tester l'ABS grâce à l'idiotie d'un piéton et j'ai cru sur le moment disposer d'une ancre et d'un parachute de freinage, impressionnant !). L'amortissement est très ferme, mais le confort de conduite est bon. Le châssis est bien rigide et la tenue de cap est irréprochable en toute circonstance, même fort vent latéral. Un point bizarre: l'airbag conducteur se trouve dans le volant, comme toujours, mais celui-ci étant garni du traditionnel Blitz d'Opel en métal (Nickel ou inox), je me demande ce qu'il devient en cas de déclenchement de l'airbag. Les commandes de clignotants et d'essuie-glaces sont à impulsion (pas mal) et imprécises (comment ça s'allume/s'arrête ???) ce qui est un peu déroutant au début et reste aléatoire à l'usage. En cas d'averse soudaine, cela peut s'avérer dangereux. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de m'emmêler les pinceaux avec.


Qualité

La finition semble solide, la carrosserie paraît robuste, le peu de kilomètres effectués avec la voiture ne me permet pas de juger plus en avant.


Conclusion

Cette voiture serait à mon sens un bon véhicule utilitaire, spacieux et pratique. Sa conduite ne laisse pas une impression marquante, que ce soit positive ou négative. Son gabarit est un peu pénalisant en ville et est délicat à manoeuvrer à cause de cela et de la mauvaise visibilité générale. Sa cylindrée amène une fiscalité relativement lourde sans fournir une puissance débordante, ce qui la rend moins avantageuse qu'une VW Passat break 1,9 TD 130 ch. L'esthétique est classique et austère, sauf la malle arrière qui est très belle. Elle dégage une bonne impression de robustesse et de sécurité, mais ne sera probablement pas une voiture plaisir pour quiconque. La valeur de revente des Opel n'est en général pas le point fort de la marque, mais son prix reste attractif dans son segment. La Ford Mondeo m'a laissé une meilleure impression générale pour ce prix et la VW Passat est plus chère. Un essai de la 1.9 DTi 150 cv s'impose avant d'acheter cette voiture.


Les Plus

- Espace habitable et rangements
- Volume de chargement
- Équipement de sécurité

Les Moins

- Peinture des boucliers
- Fermeté des sièges
- Coût à l'usage (consommation, fiscalité)

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17021
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum