Ford Escort 1.8 TD 90 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ford Escort 1.8 TD 90 cv

Message  Jean-Fi le Mer 13 Fév - 11:14

Voiture essayée:

Ford Escort 1,8 TD 90 cv GLX

Conditions de l'essai:
La voiture a appartenu à l'essayeur de décembre 1998 à septembre 2003
145.000 km parcouru sur tout type de route.

Essayeur: Jean-Fi

J'ai beau chercher dans mes archives, je n'ai aucune photo de cette voiture alors que je l'ai eue 5 ans affraid



Habitabilité et esthétique

Vue dans son segment, l'Escort était un modèle un peu à part, avec un faux coffre de berline. La ligne est assez banale et n'attire pas le regard. On ne peut pas la qualifier de laide, ni de belle. "Ordinaire" convient mieux.

Dans sa catégorie, la Ford Escort présente une habitabilité tout à fait correcte; l'espace pour les jambes à l'avant est assez bon et la console centrale n'est pas trop encombrante. La largeur aux épaules est satisfaisante. Les attaches de ceintures aux montants latéraux sont un peu gênantes quand vous tournez la tête vers la gauche pour manœuvrer. Les espaces de rangement ne sont pas nombreux mais de taille suffisante, sauf le minuscule coffret sur l'arrière de la console centrale. Celui-ci cache 2 porte-gobelet et permet de ranger 5 cassettes audio. Le cendrier de bord est mal placé tout en bas de la console, derrière le levier de vitesse. L'allume-cigares se trouve à l'intérieur. L'espace réservé aux jambes à l'arrière est compté, dans la moyenne de cette gamme de voiture. Par rapport à la Focus, c'est légèrement moins bien. La hauteur de pavillon à l'arrière est supérieure à celle d'une Focus et suffisante, même pour 3 adultes. Cependant la place centrale n'est guère confortable.

Le point fort de l'Escort, c'est son coffre qui est assez grand tout en manquant un peu de hauteur de chargement. Par contre, le hayon est lourd et il nécessite de le relever à fond pour ne pas risquer de recevoir de coup sur la tête. Pensez à nettoyer souvent les contacts d'ouverture de hayon, sinon l'essuie-glace arrière ne fonctionne plus. La banquette arrière 1/3-2/3 est présente avec des dossiers solidement renforcés de métal côté coffre. Par contre, les manœuvres de rabattement sont nombreuses: enlever les appuie-tête arrière si vous en disposez, avancer les sièges avant au maximum, relever l'assise arrière contre les dossiers avant et enfin, coucher les dossiers arrière. Si vous avez de longues jambes, vous perdrez pas mal car vous ne saurez plus reculer le siège conducteur à fond. Tout cela pour ne même pas disposer d'un plancher plat, c'est ardu et malheureux. Le volume de chargement libéré est heureusement assez grand. La plage arrière est très grande et mieux vaut la laisser chez soi si on veut prévoir un chargement volumineux. Idem pour les appuie-tête arrière.

Un défaut agaçant au possible: les lanières en caoutchouc qui soutiennent la plage ne sont pas solides. De plus, la plage a tendance à se déboîter du côté droit (constaté sur plusieurs véhicules) dès qu'un passager s'installe à l'arrière droit. Vous vous retrouvez alors avec une plage arrière qui penche à l'intérieur du coffre et claque contre le hayon. Je n'ai jamais pu résoudre ce problème, malgré quelques bricolages.


Performances et agrément moteur.

Le moteur est un 1,8 Turbo Diesel de 90 cv Intercooler et fourni un couple de 180 Nm. Compte tenu du gabarit de la voiture, c'est assez bon (sauf sous les 2.000 tours) et cela permet une bonne vitesse de pointe soutenue ou une conduite sportive, à condition de ne pas être plus de deux adultes à bord et de ne pas avoir le coffre fortement chargé. L'air conditionné est assez pénalisant et sa mise en route donne des chutes de régime moteur assez marquées. Les démarrages un peu secs font patiner assez vite les roues avant et la longévité des pneus s'en ressent, même en faisant attention.

C'est une voiture agréable et souple à conduire, même sur long trajet. Il faut jouer du levier de vitesse pour la relancer si on est sous les 2.200 tours. Comme la boîte est correctement étagée et le levier agréable et précis à manier, la conduite en devient amusante et active. Le moteur est un peu bruyant et n'aime pas du tout les températures inférieures à -10°. Les démarrages à froid sont globalement capricieux et plus encore dans des conditions difficiles. Le moteur claque bruyamment à froid. Au-delà de 150 km/h, le bruit dans l'habitacle est très présent et une conversation paisible n'est plus possible. L'insonorisation insuffisante du compartiment moteur en est la cause principale.


Consommation

J'ai effectué 140.000 km avec cette voiture, avec des pointes de consommation au-delà des 10 l/100 km (avec une grande remorque attelée). Le minimum que j'ai pu atteindre est de 4,9 l/100 km à 90 km/h constant. Comptez une moyenne de 6,1 en conduite coulée et 6,7 en conduite active sans exagération. La conduite type rallye vous réclamera facilement 7,5 l/100 km. L'air conditionné en plein été réclame au moins un demi litre en plus. Le réservoir de 55 litres m'a permis de dépasser souvent les 800 kilomètres d'autonomie, ce qui est plus qu'honorable.


Confort - Equipement

Ma voiture avait pour niveau de finition GLX, ce qui chez Ford est relativement complet: airbags frontaux, direction assistée, vitres avant électriques, radio CD 4 HP, air conditionné manuel, garniture velours des sièges, rétroviseurs électriques chauffants (malheureusement pas rabattables) et dégivrage rapide du pare-brise (très pratique et bizarrement absent chez les autres marques). Ce système fonctionne par un réseau de résistances dans le pare-brise sans gêner la visibilité. Les systèmes que l'on trouve chez les autres marques fonctionnent via la climatisation et sont de ce fait nettement moins performants et rapides.

Les sièges sont très confortables, beaucoup plus que ceux de la Focus qui propose des sièges assez fermes, trop pour moi. En cinq ans, le revêtement des sièges n'a absolument pas bougé; juste un peu décoloré pour les bords fortement exposés. Le siège conducteur est réglable électriquement en hauteur. Pas de réglage lombaire, mais le soutien est bon sauf en très long trajet. Les places arrières sont assez confortables et au-dessus de la moyenne de ce segment. L'accoudoir central arrière est trop gros et gêne ainsi le confort du passager central. Je trouve également la banquette un peu trop basse pour les longues jambes et l'espace pour placer les pieds sous les sièges avant est réduit.


Sécurité

Les freins sont puissants et endurants, mais les disques s'usent assez vite (moins de 100.000 km pour une voiture qui roulait 90% sur autoroute). Pas d'ABS disponible à l'époque sur ce modèle. La visibilité est très bonne, mais la ligne arrondie des pare-chocs trompe l'œil en manœuvre de parking. La tenue de route est correcte mais plus souple que dans une Focus, avec une tendance à flotter de gauche à droite en cas de freinage d'urgence. Le pare-brise n'est pas très résistant aux coups de cailloux. Le niveau de finition GLX comprend les antibrouillards avant et le réglage électrique des phares en hauteur.

Les pare-chocs sont assez fragiles et cassent comme du verre au moindre impact sec. Par contre, la peinture assortie à la couleur du véhicule résiste très bien. La carrosserie est globalement assez costaud, avec à la clé un poids total important dans ce segment.

Les pneus Firestone conviennent bien à cette voiture. J'ai essayé des Michelin et ceux-ci s'avéraient trop durs et bruyants. Les Uniroyal étaient excellents sous la pluie, mais présentaient une longévité assez faible. J'ai toujours conservé la taille d'origine: 195/65/14.


Qualité

A l'intérieur, cette voiture présente une bonne qualité de finition. A l'extérieur, la qualité peut être qualifiée de moyenne, avec une mention médiocre pour la peinture. Celle-ci avait l'air plutôt bâclée sur ma voiture et présentait plusieurs coulées de vernis au niveau des passages de roue. De plus, cette peinture métallisée est très fragile aux coups de cailloux et de portières. Le revêtement de protection des bas de caisse est solide. Les contre-ailes présentaient des traces de corrosion à partir de 120.000 km (à peine plus de 4 ans).

Ma voiture a présenté un problème chronique de freins arrière dès 30.000 km. Le rattrapage d'usure sautait 1 cran à chaque freinage avec des blocages de roues au bout de quelques jours. En 3 ans, les patins arrières ont été changés 8 fois sous garantie, les tambours 4 fois, les pistons 2 fois et Ford a décidé finalement de changer à ses frais l'intégralité du système de freinage, l'essieu arrière et les 2 pneus arrière (cloqués sous l'effet de la surchauffe). Je n'ai jamais payé le moindre centime et peux donc féliciter Ford pour la flexibilité de sa garantie (1 an au départ). Mais je râlais quand même de visiter mon concessionnaire parfois toutes les semaines. :confused:

Une pompe d'amorçage diesel cassée à 135.000 km et 2 bougies de préchauffage sont les seuls autres problèmes rencontrés en 5 ans. J'ai préféré la revendre avant de connaître de plus sérieux problèmes. Excellente batterie d'origine qui n'a jamais flanché en 5 ans. Ce qui m'a surtout décidé à la changer, c'est qu'elle présentait plus de signes de fatigue et d'usure après 5 ans et 140.000 km que la Ford Sierra 1,8l TD de 9 ans que je possédais avant et avec laquelle j'avais effectué 350.000 km. Celle-ci a coulé son moteur 5 ans plus tard à 885.000 km ! affraid
Aucun problème rencontré avec les commandes et accessoires intérieurs, c'est du solide. Une seule exception: la commande d'air conditionné qui a toujours présenté des signes de faiblesse, sans jamais lâcher cependant.

Cette voiture a fini à la casse en juin 2005 avec 162.000 km au compteur, refusé au contrôle technique à cause du châssis en train de casser en deux par la corrosion. No


Conclusion

La Ford Escort 1998 était la version ultime qui a été remplacée peu après par la Focus. A ce titre, et vu ses années d'existence, elle aurait dû être exempte de défaut. Ce n'était malheureusement pas le cas. C'était ma première voiture neuve et j'espérais rouler 8 à 10 ans avec. J'ai préféré la revendre car elle n'aurait probablement pas tenu jusque là sans panne majeure. La carrosserie avait déjà trop souffert et aurait sûrement nécessité des réparations avant les 200.000 km. C'est une voiture pour laquelle je n'ai éprouvée ni passion ni regret. Comme familiale, elle offre une habitabilité satisfaisante et un bon niveau de confort. Elle n'est pas trop coûteuse à entretenir, mais n'a pas beaucoup de valeur de revente. C'est une voiture utile, sans plus. Ce n'est pas le genre de voiture qui vous donne envie de reprendre la même après. Elle ne présente ni défauts ni qualités marquants.


Les Plus

- Très bon confort général
- Flexibilité de la garantie Ford
- Coffre spacieux

Les Moins

- Peinture fragile et mal finie
- Résistance au temps
- Plage arrière énervante

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain



Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages: 16708
Age: 47
Localisation: Jamais très loin
Date d'inscription: 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum