Peugeot 207 1.6 HDi 90 cv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peugeot 207 1.6 HDi 90 cv

Message  Jean-Fi le Mar 12 Fév - 14:58

Voiture essayée:
Peugeot 207
Motorisation diesel 1.6 HDi 90 cv
Niveau de finition : Premium Pack
Conditions de l'essai:
Essayeur Jean-Fi (internaute)
Origine du véhicule:
Véhicule d’essai chez le concessionnaire
50 Kms parcourus sur routes, autoroutes et en ville
Essai réalisé le 29 mai 2006, temps gris et sec, T° extérieure 12° C, vent fort






Habitabilité

Vue de l’extérieur, la nouvelle 207 reprend la ligne générale de la 206 en plus gros et plus agressif et est très proche de la 307 pour ce qui est des détails. Pour l’instant, la 207 ne remplace pas la 206 qui reste en production en principe jusqu’en 2010.

Avec ses 4,03 m de long pour 1,72 de large (1,92 avec les rétros), elle surpasse la 206 de 20 cm en longueur et 7 en largeur. Par rapport à la 307, elle est 18 cm plus courte et 2 moins large. Que ce soit de profil, de l’avant ou l’arrière, il est très difficile de différencier la 207 de la 307. La plus petite montre un peu plus d’agressivité que la grande avec des petites touches spécifiques comme le galbe sous le pare-brise arrière, le capot court avec le mufle prononcé (en version Sporty), les phares qui sont plus rapprochés à l’avant et la calandre plus grande. Les feux et phares sont également plus effilés sur la 207. Globalement, je trouve qu’elle présente une ligne sympathique et originale, plus travaillée que la 206 et plus agressive que la 307.

A l’intérieur, la place est généreuse à l’avant et les sièges bien dessinés proposent un accoudoir mobile de chaque côté du levier de frein de parking. Ces accoudoirs ne font que 5 cm de large et si vous voulez conduire relax, le bras négligemment posé dessus, vous devrez impérativement utiliser les 2 et tant pis pour le passager. Mais dans ce cas, vous n’accéderez plus que difficilement au frein à main. :ble: La longueur permet d’atteindre le levier de vitesse sans problème.

Les portières proposent un espace de rangement de taille moyenne, la boîte à gants est relativement petite, incorpore un porte gobelet et est réfrigérée avec le pack d’option inclus. Un petit espace de rangement se situe juste au-dessus de la boîte à gants, prodigieusement inutile et inutilisable. :D Un porte gobelet supplémentaire complète la console centrale, sous les accoudoirs quand ils sont en place et dans ce cas, inutilisable. No

La place pour les jambes est généreuse, un pose pied à gauche permet à la jambe gauche une position détendue. Le pédalier est légèrement décalé à droite. Le siège conducteur et le volant sont réglables en hauteur. En profondeur également pour le volant.




A l’arrière, ce n’est pas vraiment la même chose. La place pour les jambes est faible, trop faible pour une voiture de 4m. Avec le siège avant réglé pour moi (1,77m et longues pattes), quasi impossible de s’asseoir à l’arrière gauche. La place centrale est correcte, sans plus, mais comme d’habitude à éviter pour un adulte, tout au moins en long trajet.

Le coffre de 270 l est de taille correcte, sans plus. On peut trouver nettement mieux dans ce segment. Le dossier des sièges arrières propose un filet à bagage, pratique, sauf si vous voulez agrandir le coffre d’un ou deux tiers. Comme dans la Skoda Felicia, dont je viens de publier l’essai, on peut choisir de simplement basculer les dossiers arrières ou s’amuser à enlever les appuie-têtes, relever les assises et enfin, basculer complètement les dossiers. Malgré tout, on n’obtient pas un plancher complètement plat. En effectuant toutes ces opérations, on s’aperçoit que les sièges arrières sont réalisés en papier mâché. L’aspect très bon marché jure prodigieusement avec le prix de la voiture (plus de 17.000 € prix catalogue). Rolling Eyes

.

L’ouverture de coffre n’est pas particulièrement grande à cause de ses rondeurs. La plage arrière, facile à enlever, montre également un aspect très bon marché. La roue de secours, de taille normale, se cache sous le tapis de coffre. La hauteur de coffre en est pénalisée. Le volume maximal atteint banquette rabattue est de 923 litres, assez bon dans ce segment.

Le compartiment moteur est très encombré et la petite taille du capot ne doit guère faciliter les entretiens. No Les bouchons de réservoirs d’huile, de circuit de refroidissement et de direction assistée, ainsi que le réservoir de lave-glaces sont parfaitement accessibles. Un bon point pour les contrôles de base par le conducteur attentif.




Performances et agrément moteur.

Sous le capot, un 1600 cm³ Hdi de 90cv. Le couple atteint 215 NM à partir de 1750 tours/min. Au ralenti et vitres fermées, c’est le silence avec juste un léger ronronnement discret. Dès que le moteur est en température, enclenchez la 1ère et go, lâchez tout. La voiture que j’ai essayée ne disposait pas de l’anti-patinage, fort regrettable pour les pneus avants. Avec un poids de 1300 kgs à vide, les 90 cv s’amusent comme des fous, les reprises sont fulgurantes au-dessus des 2.500 tours et c’est un régal de jouer du levier de vitesse très précis quoiqu’un peu long en déplacement longitudinal Rolling Eyes. La puissance moteur déboule effectivement à partir des 2.200 tours au lieu des 1.750 annoncés. En dessous des 1.500 tours, le moteur est doux et coupleux et ne rechigne jamais. En dessous des 1.200, cela devient plus délicat et sous les 1.000, on oublie, le bloc n’a qu’une envie: caler. Moi qui aime rouler au pas à 7 ou 800 tours avec mon 2.5L de 5 cylindres, j’ai calé 3 fois avec ce 1.600. L’usage n’est pas le même.

Je n’ai roulé que 30 min avec cette voiture, mais je me suis bien marré. Cette motorisation n’a plus rien à voir avec le TD de 90 cv que j’avais dans mon Escort TD.

La vitesse maxi annoncée est de 182, j’ai atteint le 190 compteur sans problème.
Selon le tableau de performances fourni par le constructeur, ce moteur n’est dépassé en performance que par les versions 110 cv essence et diesel. Les versions essence 75 et 90 cv et la version 1.4 Hdi de 69 cv sont larguées.


Consommation

Le constructeur annonce 3,8 litres sur autoroute, 5,8 en ville et 4,5 de moyenne. J’ai effectué 50 Kms avec cette voiture et à bonne cadence avec une consommation d'essai de 7,74l/100 . Impossible de vérifier ces chiffres, mais par expérience, je rajoute ½ litre aux données constructeur. Cela donne des chiffres dans la norme actuelle.
Le réservoir de 50 litres devrait théoriquement permettre une autonomie de 1.100 kms. Comptez 1.000, ce qui n’est pas mal.


Confort

Les sièges avants en finition Premium+ sont très confortables, bien dessinés et soutiennent bien le dos et les côtés. Le tissu est un dralon velouté qui ne m’a pas semblé très épais, gare à l’usure >(. Je me suis assis dans la version Sporty, les sièges sont nettement plus fermes et le tissu est plus épais, mais désagréable au toucher. Je suis un adepte du cuir avec sièges chauffants.

Les commandes sont correctement placées, exception faite pour celles de la radio (à droite du volant) et du cruise control (à gauche). Les deux commandes sont des grosses manettes comme des boîtes d’allumettes et dissimulées sous les commodos de feux et d’essuie-glaces, invisibles à cause des branches du volant. Je n’aime pas du tout cette position en aveugle. Je préfère de loin que ces commandes soient placées sur le volant comme dans ma Volvo ou collées au moyeu central comme dans les Opel.
Je n’ai pas réussi à comprendre le fonctionnement du régulateur de vitesse et je ne disposais pas du manuel de bord.


Les places arrières sont relativement confortable, sauf la centrale, comme d’habitude dans la majorité des voitures actuelles. La place dévolue aux jambes est beaucoup trop faible pour une voiture de ce gabarit. Rolling Eyes

Celle que j’ai essayée disposait de la climatisation automatique avec réglages indépendants gauche et droit.

J’ai essayé la voiture sur tout type de route et elle s’est révélée très agréable à conduire. Les mauvais revêtements sont bien absorbés par les suspensions, l’insonorisation est bonne avec une petite faiblesse côté moteur qui se révèle sonore au-dessus des 3.000 tours/min, mais sans excès. Peu de bruits parasites intérieurs et pas de sifflement dus au vent.


Sécurité

La 207 est équipée d’origine de la direction assistée, de l’ABS et des airbags avants et latéraux avants. Les airbags rideaux sont en option sur la version de base, de série à partir du niveau Trendy (2ème niveau d'équipement). L’airbag passager est verrouillable par un commutateur à l’intérieur de la boîte à gants. Les freins sont à disque pour les 4 roues sur cette motorisation, ce sont des tambours arrières sur les versions essence de 75 et 90 cv et la diesel de 69 cv.
L’anti-patinage est en option, de série sur la version GT (haut de gamme). L’alarme est toujours une option, seul l’anti-démarrage est de série.
5 ceintures à enrouleur et prétensionneur, verrouillage automatique des portières en roulant et témoin de ceinture conducteur sont de série. En option, on peut disposer des témoins de ceintures pour toutes les places.
Les rétroviseurs extérieurs sont équipés d’un rappel d’indicateur de direction, mais ne sont malheureusement pas rabattables de l’intérieur.

La visibilité arrière est assez moyenne vu la petite taille de la vitre arrière et celle assez imposante des montants arrières. Les manœuvres de parking s’en ressentent un peu, mais pas trop. L’aide au stationnement est disponible de série ou en option suivant le degré de finition.

A grande vitesse, la 207 tient parfaitement la route et son châssis se révèle bien rigide, même dans les courbes rapides. La monte pneumatique m’a semblé un peu légère et occasionnait un peu de sous virage. Comme toute voiture française, je veillerais à l’équiper de Michelin au lieu des Pirelli dont elle était équipées.




Qualité

La qualité de finition paraît bonne, mais j’ai trouvé les plastiques intérieurs un peu légers. Le tissu de revêtement des sièges me paraît vraiment très fin et la plage arrière ressemble plus à une feuille de papier qu’autre chose. Les coussins de sièges arrières sont en toc pas cher. La carrosserie et la peinture sont bien finies et le tout donne une impression de qualité. Impossible d’être plus complet sur 50 kms.


Conclusion

La Peugeot 207 fait partie des voitures que j’envisage d’acheter pour remplacer notre second véhicule Skoda Felicia et son essai m’a laissé une très bonne impression, malgré quelques bémols. Si nous nous décidons pour cette voiture, ce sera cette motorisation que nous choisirons, tant son agrément de conduite et ses performances m’ont plu. J’ai trouvé très chouette de pouvoir opter pour deux avants différents : la face avant Sport lui va à ravir.

Le confort de route est excellent quel que soit le type de revêtement. Elle présente un look sympathique, des couleurs vivantes et une belle liste d’options. L’équipement de série est relativement complet, mais son prix de base reste un peu élevé dans le segment qu’elle occupe. Son gabarit extérieur ne se reflète pas à l’intérieur et n’est pas plus habitable que la 206 et à peine mieux que la nouvelle Renault Clio.

_________________
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais Mark Twain


avatar
Jean-Fi
Admin
Admin

Nombre de messages : 17028
Age : 50
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 20/01/2008

http://totalwhisky.e-monsite.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum